Read La Philosophie du bon sens, ou Réflexions philosophiques sur l'incertitude des connoissances humaines, à l'usage des cavaliers et du beau sexe by Jean-Baptiste De Boyer D'Argens Online

la-philosophie-du-bon-sens-ou-rflexions-philosophiques-sur-l-incertitude-des-connoissances-humaines--l-usage-des-cavaliers-et-du-beau-sexe

J'ai toujours eu une forte Envie de vanger les Gens du Monde de l'Orgueil & du Pédantisme des Demi-Savans. Dès que j'eus fait Uſage du peu de Lumière que le Ciel m'a accordé, je m'apperçus, que les Perſonnes, pour qui j'avois le plus de Vénération, & que je regardois comme les Oracles de la Science, n'étoient que de hardis Ignorans, qui, étant eux-mêmes les prémierJ'ai toujours eu une forte Envie de vanger les Gens du Monde de l'Orgueil & du Pédantisme des Demi-Savans. Dès que j'eus fait Uſage du peu de Lumière que le Ciel m'a accordé, je m'apperçus, que les Perſonnes, pour qui j'avois le plus de Vénération, & que je regardois comme les Oracles de la Science, n'étoient que de hardis Ignorans, qui, étant eux-mêmes les prémieres Dupes de leur Vanité, ne ſe défendoient, qu'à l'Abris de quelques Mots inintelligibles, contre les Attaques de la Raison & de la Lumière Naturelle, à laquelle ils avoient juré une Guerre éternelle. Je ſouffrois à regret, qu'un Homme fût en Droit de mépriser les Raiſonnemens ſenſez d'un autre Homme, qui, n'aïant pas lû Ariſtote ou Scot, ſembloit n'avoir Permiſſion de faire Uſage de ſa Raiſon, que des Choſes les plus communes de la Vie. Car, à peine les Demi-Savans accordent-ils, à ceux qu'ils regardent comme plongés dans une Ignorance craſſe, la Liberté d'agir d'une Maniere un peu plus intellectuelle que celle du Reſte des Animaux....

Title : La Philosophie du bon sens, ou Réflexions philosophiques sur l'incertitude des connoissances humaines, à l'usage des cavaliers et du beau sexe
Author :
Rating :
ISBN : 20737935
Format Type : ebook
Number of Pages : 550 Pages
Status : Available For Download
Last checked : 21 Minutes ago!

La Philosophie du bon sens, ou Réflexions philosophiques sur l'incertitude des connoissances humaines, à l'usage des cavaliers et du beau sexe Reviews

  • Yann
    2019-06-04 19:39

    Je n'avais jamais entendu de ce Jean-Baptiste de Boyer, dont j'ai trouvé par hasard cet ouvrage sur Gallica, le titre ayant piqué ma curiosité. Autant le dire tout de suite, j'ai été enchanté par cet ouvrage, qui ne se propose pas moins que de vulgariser les problèmes qui intéressent les philosophes de la façon la plus claire et la plus déliée possible. S'il fallait qualifier l'école dont se réclame Jean-Baptiste, on pourrait dire aucune, si ce n'est celle du bon sens et de la lumière naturelle, car rien n'est plus éloigné que lui de l'esprit de parti. Il se défie même du label de sceptique, mais c'est surtout pour ne pas être embarrassé des préjugés qui courent sur ceux qui font profession de l'être, car véritablement, il l'est. Bien sûr, il n'outre pas son scepticisme autant que peut le faire Sextus dans ses ouvrages, et défend ses opinions déistes de manière honnête et franche, sans faire preuve de mauvaise foi ni insulter gratuitement les athées.On trouvera ainsi exposé les thèmes suivants: quel est le crédit qu'il faut accorder aux historiens, aux opinions des philosophes en physique, en métaphysique, et en astrologie. Boyer expose les opinions des différents philosophes de manière claire et précise, en fuyant le jargon, en citant, en confrontant les opinions différentes, et en faisant sentir l'origine des dissentiments, soit qu'ils dérivent de querelles de mots, de pétitions de principe, et de toute autre faute de raisonnement qui guète des systèmes trop raffinés. Il cite évidemment beaucoup Locke, le seul homme pour lequel Voltaire n'a jamais eu que des louanges, mais aussi Malebranche, Brantôme, Bayle, et bien d'autres, toujours à propos. L'esprit ne fait pas défaut, et tout conspire à éveiller le lecteur plutôt que l'assommer.