Read La Tour by Cécile Duquenne Online

la-tour

Jessica, 16 ans, se réveille dans un marécage artificiel aux dangers bien réels. Très vite, elle comprend qu'elle se trouve au sous-sol d'une étrange tour sans fenêtres, et que le seul moyen d'en sortir est de monter jusqu'au toit. Accompagnée de quelques autres jeunes, elle se lance dans l'ascension de sa vie, explorant chaque niveau, affrontant les dangers embusqués… EtJessica, 16 ans, se réveille dans un marécage artificiel aux dangers bien réels. Très vite, elle comprend qu'elle se trouve au sous-sol d'une étrange tour sans fenêtres, et que le seul moyen d'en sortir est de monter jusqu'au toit. Accompagnée de quelques autres jeunes, elle se lance dans l'ascension de sa vie, explorant chaque niveau, affrontant les dangers embusqués… Et les révélations. Car Jessica n'a plus aucun souvenir d’avant son arrivée ici. Ils lui reviennent par bribes, étage après étage, et plus elle en apprend, moins elle désire sortir – surtout que son pire ennemi se trouve à l’intérieur avec elle. Bientôt, l'envie de se venger prend le pas sur l'envie de s’échapper… Et si en exhumant les secrets de son passé, Jessica levait aussi le voile sur la véritable fonction de La Tour ? Grande fan du Labyrinthe de James Dashner et de Hunger Games de Suzanne Collins, Cécile Duquenne signe cette année son premier roman Young Adult, à mi-chemin entre le thriller psychologique et le survival. D’abord publiée aux éditions Voy’el avec Les Nécrophiles Anonymes, puis aux éditions Bragelonne avec sa série de space-opera steampunk Les Foulards Rouges, elle est connue pour ses personnages féminins forts et son écriture quasi télévisuelle. En ce sens, La Tour s’inscrit dans la lignée de ses précédents opus, tout en explorant un univers unique et vertical. Bienvenue dans la Tour. Atteindrez-vous un jour le sommet ?...

Title : La Tour
Author :
Rating :
ISBN : 25755847
Format Type : Kindle Edition
Number of Pages : 100 Pages
Status : Available For Download
Last checked : 21 Minutes ago!

La Tour Reviews

  • Kahlan
    2018-09-21 02:06

    Si vous êtes familier des billets d’eTemporel, vous le savez déjà : depuis que j’ai découvert les écrits de Cécile Duquenne avec le tout premier épisode des Foulards rouges édité dans la collection Snark chez Bragelonne, je n’en finis plus de les recommander. En décembre dernier, la demoiselle s’est lancé un défi complètement fou : écrire un court roman en trois jours ! Pari réussi : La Tour est le résultat de cette expérience, une novella autoéditée en numérique, dont on vient tout juste d’apprendre que le format papier paraîtra très bientôt aux éditions Voy’el.Une fois n’est pas coutume, j’ai envie de commencer par vous parler de la couverture ! Réalisée par Alexandra V. Bach, elle est juste sublime, sombre et mystérieuse à souhaits, et elle a énormément joué dans mon envie de découvrir ce texte. Ça raconte l’histoire de Jessica, une adolescente de 16 ans, qui s’éveille un jour dans un marécage tout ce qu’il y a de plus glauque et dangereux, sans aucun de ses souvenirs. Elle est pourtant dotée de drôles de pressentiments qui l’amènent à penser qu’elle se situe au plus bas niveau d’une tour, et qu’elle doit monter pour sauver sa vie.S’ensuivent alors nombre de péripéties en compagnie d’un petit groupe de personnes qui se trouvent être dans la même situation qu’elle. Chaque étage de la tour s’avère plus dangereux que le précédent, mais apporte également quelques éléments de réponse dans la mesure où les survivants récupèrent une partie de leurs souvenirs. Ne comptez pas sur moi pour vous révéler le fin mot de l’histoire ! Sachez juste que c’est fort bien fait, le rythme est soutenu et l’intrigue truffée de belles idées. L’ambiance est admirablement retranscrite, la méfiance entre les différents personnages, la peur, étouffante, qui paralyserait presque.Bien qu’elle ait été rédigée en trois jours, cette novella n’en avait pas moins été méticuleusement préparée en amont, et cela se sent bien. Les personnages sont très aboutis, ils ont un passé souvent trouble qui les a forgés tels qu’ils sont ; l’intrigue, complexe, tient toutes ses promesses, en particulier celle de soulever des questions inattendues sur les thèmes de la culpabilité et de la rédemption, de la vengeance et du pardon. La tension et le suspens sont omniprésents, et l’idée de faire de cette histoire un huis-clos de bas en haut est juste parfaite.En bref, un texte oppressant à côté duquel il ne faut pas passer, un petit chef d’œuvre à lui tout seul, et une Cécile Duquenne au meilleur de sa forme : talentueuse, tout simplement.

  • Mushroom
    2018-10-03 23:09

    Pas mal du tout pour un récit écrit en trois jours ! C'est divertissant et plutôt bien écrit, un petit échantillon au goût d'Hunger Games pas déplaisant.

  • Emma Valieu
    2018-10-05 00:04

    Jessica se réveille parmi des inconnus dans un endroit bien étrange. Chose pas anodine : tous n'ont que de très vagues souvenirs de leur propre vie. La raison de leur présence en ce lieu est donc totalement mystérieuse mais très vite, ils doivent tenter de fuir des chasseurs reptiliens. Bien que les lieux paraissent factices, ils se retrouvent dans une espèce de marécage et Jessica comprend alors que pour s'échapper, il faut grimper...J'avais tellement bien accroché au premier épisode desFoulards Rougesque je n'ai pas résisté à ce petit roman numérique signé Cécile Duquenne. En plus d'avoir une écriture très agréable à lire, l'auteur sait nous embarquer dans un récit crédible car fourmillant de détails. J'ai appris ici même que La Tour était le résultat d'un défi consistant à écrire un roman en trois jours. Même si le dénouement se devine assez aisément, le pari est tout de même réussi pour cette métaphore psychologique transformé en huis-clos addictif qui ne va pas sans rappeler quelques scènes de L'Embrasement ( Hunger Games )

  • Nyxx
    2018-10-03 23:46

    http://nyxx-chronicles.blogspot.ca/20...Jessica se réveille sans souvenir et enfermé dans un bâtiment. Il va falloir qu'elle monte dans ce bâtiment pour essayer de trouver la sortie mais surtout pour rester en vie.Un livre court mais néanmoins très prenant. On ne peut s'empêcher de tourner les pages pour connaître enfin le fin mot de l'histoire. On veut connaître les souvenirs de Jessica, la raison pour laquelle elle est dans la tour. L'univers créé est sombre, entre la Tour mais aussi les raisons de leurs présence à l'intérieur. Les épreuves sont dangereuses et vont permettre à nos personnages de se surpasser.Quand on sait que l'auteur a écrit ce livre en 3 jours suite à un défi lancé sur facebook, on est bluffée. Elle a réussit en peu de mots à créer un univers complexe mais aussi des personnages qui se complexifient au fil des pages (spécialement Jessica). Pas de temps mort, tout ce qu'il doit être dit est là et il n'y a pas de fioritures inutiles.Au final j'ai passé un excellent moment de lecture avec cette nouvelle, même que j'aurais apprécié que le livre ne se termine jamais. À lire absolument si vous aimez la SF.

  • Rinne
    2018-10-01 02:49

    Il faut déjà dire que la couverture est particulièrement sublime. Qu’elle a été réalisée par Alexandra V. Bach dont j’adore les œuvres et que j’ai par conséquent tout d’abord été visuellement attirée par cette lecture. Puis le résumé a fait son œuvre et la petite taille de la nouvelle m’a convaincu de me lancer.J’ai beaucoup aimé le début, que j’ai trouvé très intriguant. Pourquoi Jessica est-elle enfermée dans cette tour ? Qui sont les personnes avec elle ? Ont-elles quelque chose en commun ? Quel est leur passé ? Vont-ils survivre ?Tant de questions dont la résolution, lorsque nous avions les réponses, ne m’a pourtant pas convaincu.Car si nous en apprenons plus sur Jessica, on ne sait absolument rien des compagnons qui l’entoure. Alors que le lecteur s’attache à Jonathan et James, se posant des questions sur leur passé respectifs, on ne sait rien d’eux. Qu’ils ne veuillent pas parler au départ, certes pourquoi pas. Mais dans ce cas, pourquoi pas des informations sur des recherches sur ces garçons comme un épilogue ? Quelque chose qui nous permette de ne pas rester sur notre faim.Et s’il n’y avait que ces informations-là à être frustrante, à la rigueur, j’aurai peut-être apprécié le roman. Mais non, la vengeance de Jessica tourne à vaut l’eau et la résolution de cette intrigue-là m’a laissé totalement de marbre. Avec un côté « facile » puisque l’héroïne ne choisit même plus vraiment finalement… Alors, certes, nous n’avons pas toujours le choix mais pourquoi nous faire suivre le cheminement de pensée de Jessica et la faire refuser toute quête de rédemption si c’est pour la priver de sa vengeance à la fin ?Je suis donc restée frustrée par cette partie de l’histoire et, je dois l’avouer, j’ai eu du mal à comprendre le reste. Sont-ils schizophrène finalement ? On en sait assez peu sur eux avant la Tour et on n’en apprend pas vraiment plus durant leur traversé de celle-ci. Car c’est leur instinct de survie qui parle plus qu’un quelconque caractère. Et la fin… la fin m’a déçue, elle aussi. Je m’attendais à quelque chose de grandiose en révélation et au final, l’intrigue retombe comme un soufflet.Bref, je n’ai donc pas accroché. Pourtant, les premières pages sont riches en mystères mais les résolutions m’ont soit laissée de marbre, soit m’ont semblé tirées par les cheveux.A savoir que le roman a apparemment été écrit en trois jours suite à un défi. Chapeau-bas pour ça ! Mais peut-être est-ce cette rapidité qui donne au roman une impression de va-vite…Dommage.https://tempsdemots.wordpress.com/201...

  • Niouxy
    2018-10-11 01:51

    J'ai entendu parlé de ce livre un peu partout sur la blogobookosphère. Par un soir de non-fatigue sous la couette, j'ai attrapé ma liseuse et j'ai démarré La tour de Cécile Duquenne. Un très court roman que j'ai donc lu d'une traite et me voilà assez mitigée. Nous autres chers lecteurs suivons une jeune femme (je pense qu'il serait mentir de vous donner son prénom puisque je l'ai oublié et qu'honnêtement on s'en fiche totalement) qui se réveille dans la bouillasse. Vite, elle se rend compte qu'elle n'est pas seule et que pour survivre elle doit monter tout en haut de cette mystérieuse tour dont elle semble être prisonnière. Chaque nouvel étage renferme un nouveau piège. Un pitch plutôt sympathique, bien que cela puisse faire une redite avec les autres Labyrinthes & co, qui m'a plutôt accrochée sur le moment. Mais après quelques jours de repos, je crois bien à mon grand regret que ce fut une lecture décevante.Tout d'abord, les personnages ne sont pas très approfondis. L'héroïne ne m'a pas émue pour un sous, encore moins quand elle parle de son passé. Nos autres protagonistes ont malheureusement subit le même traitement de surface et ne s'épanouissent pas vraiment. La plus grande partie de ma déception vient de la fin. J'ai un peu cette impression désagréable de "Je ne sais pas comment finir, ça ça passera" et pourtant je suis persuadée que l'auteure avait sa fin depuis le début. Mais c'était un peu simpliste et prévisible. Parlons des choses positives. J'ai bien aimé l'écriture qui est très fluide et efficace tout comme les infos sur l'intrigue qui se distillent doucement tout au long de l'histoire. Même si les personnages m'ont parus fades, j'ai apprécié de voir des liens entre eux se tisser et resurgir du passé. Ce livre a été écrit en 3 jours dans le cadre d'un concours, alors peut-être peut-on lui pardonner ses imperfections et lui laisser sa chance en passant un petit moment divertissant ? J'ai tout de même globalement passé un bon moment, ma déception vient du sentiment de ne pas en avoir eu assez.

  • Ju lit les Mots
    2018-09-29 02:10

    https://julitlesmots.wordpress.com/20...J’ai été attirée par ce livre rien qu’avec la couverture ! C’est dire à quel point l’artiste Alexandra V. Bach a du talent. Grâce à elle ce livre a trouvé le chemin vers ma liseuse, le résumé a fait le reste.Pour écrire ce livre, l’auteur s’est lancée un défit, écrire un mini-roman en 3 jours. Je trouve cela très audacieux et pari réussi, car le livre est superbement écrit !L’héroïne se réveille au milieu d’un marécage et a perdu la mémoire. A son réveil, elle fait la connaissance d’autres personnages, les plus marquants James, Jonathan et Melissa qui entament une course contre la montre pour leur survie.Au départ, on ne sait pas grand chose sur la raison de leur présence dans cette Tour, mais les révélations se font tout au long de la lecture. Pour arriver sur un final complètement bluffant ! Je ne m’attendais pas à ça, malgré tout ce que j’avais pu imaginer.L’auteur, Cécile Duquenne, nous entraîne dans un roman court, mais dense, digne d’un bon survival rythmé comme on aime, angoissant à souhait.Le peur, le danger et la mort sont le lot des personnages très bien travaillés.C’est un livre court, on peut même regretter qu’il le soit trop. J’appréhendais, car parfois on reste sur sa faim ! Mais là, l’auteur fait fort avec final complètement déroutant et je ne l’ai pas vu venir.

  • Jonath666
    2018-10-02 22:57

    Tout d' abord merci à Crouton du blog Palace of Books (http://palace-of-books.blogspot.fr/) et à Cécile Duquenne pour l' envoi de cet exemplaire dédicacé.Avant de parler de l' histoire en elle-même, je tenais à dire que je trouvais la couverture du livre réalisée par Alexandra V. Bach, absolument splendide.Cette histoire fut une très bonne lecture. Le livre est court (157 pages) mais l' histoire est du coup très rythmée et assez dense.J'ai beaucoup aimé découvrir le monde de cette tour avec les yeux de Jessica. Au départ, il faut avouer qu' on est vraiment aussi perdu qu'elle surtout qu'on est dès le commencement placé au coeur de l' action.Si je devais décrire le livre je dirais que c'est une sorte de mélange entre Le Labyrinthe et L' Alchimiste. L' action est aussi présente que la psychologie avec beaucoup de symboles à interpréter au fil de l' histoire.Je n'en dirai pas plus car je spoilerais trop le récit. Si j'avais un reproche à faire je pense que j'aurais préféré une fin plus ouverte sur la nature et les origines de cette tour. Ca ne m' aurait pas plus dérangé que ça de ne pas savoir précisément ce que c'était. Il faut dire que je m' étais fait ma propre interprétation au fil de ma lecture...En tout cas j'ai désormais hâte de lire la saison 1 des Foulards rouges que j'ai sur ma Kobo...

  • Elodie
    2018-10-07 01:47

    3,5/5 Un livre qui se lit bien et très vite. On passe un bon moment, rien d'extraordinaire mais une histoire sympathique, c'est tout ce que je demandais !

  • Lionel
    2018-09-19 23:45

    Y a une bonne idée qui... a sans doute été gachée par cette idée d'écrire le livre en 3 jours. J'aimais bien le départ (même si ça fait un peu Maze Runner). On est plongé dans l'action directement. Ca part pas mal et ça avance assez vite. On se pose pas mal de questions tout comme les personnages. Mais j'ai pas été satisfait par les réponses, ou les réponses qu'il manque. Qu'est-ce qu'il se passe avec les zombies bleus ? Pq (view spoiler)[si la Tour est le "subconscient" de Jessica et que c'est pour ça qu'elle comprend comment fonctionne la Tour, alors pq les autres n'ont pas cette compréhension aussi ? (hide spoiler)] ? Pq au final on n'apprend rien sur James ou Jonathan ? Pq James s'arrêtent à ce moment-là alors qu'il pourrait continuer à aider Jessica ? Et la fin: pq Jessica est-elle guérie alors qu'elle ne fait pas le choix qui doit lui permettre de guérir?...Voilà toutes ces questions et plus encore laissent un gout d'inachevé.

  • Amélie
    2018-10-11 03:40

    (3.5/5)Dès la première page, on est complètement happés. On vit l'action comme Jessica, on retient son souffle. Entre ça et Not Just a Pretty Face (Les Foulards Rouges, #8), Cécile Duquenne confirme que les scènes d'action, c'est son truc.Personnellement, j'ai décroché après certaines révélations. Mais l'intrigue demeure très intéressante, les moments forts s'enchaînent et, même si c'est court, on ne reste pas sur sa faim.Une expérience intéressante, dont je ne doute pas qu'elle aura beaucoup de succès !

  • Lucie Tobin
    2018-09-22 00:45

    COUP DE COEUR ! Ce roman est à la fois original, addictif, angoissant et particulièrement profond. Je le conseille à tout ceux qui veulent lire quelque chose qui sort de l'ordinaire. J'ai adoré ma lecture !Ma chronique : http://lecturesetcie.blogspot.com/201...

  • Natacha
    2018-10-11 04:08

    une très bonne découverte à laquelle je ne m'attendais pas. J'avoue que l'histoire m'a beaucoup surprise de par son déroulement =)

  • Aely Nah
    2018-09-16 04:00

    Une vraie belle découverte .Ma chronique : http://lespassionsdaely.canalblog.com...

  • Ambremc
    2018-10-04 00:47

    Un très bon moment de lecture, un livre prenant et addictif donc le seul défaut est que j’aurais voulu en avoir plus !Critique complète sur http://ambremc13.tumblr.com/post/1304...