Read Dreams and Thunder: Stories, Poems, and The Sun Dance Opera by Zitkala-Ša P. Jane Hafen Online

dreams-and-thunder-stories-poems-and-the-sun-dance-opera

Zitkala-Ša (Red Bird) (1876–1938), also known as Gertrude Simmons Bonnin, was one of the best-known and most influential Native Americans of the twentieth century. Born on the Yankton Sioux Reservation, she remained true to her indigenous heritage as a student at the Boston Conservatory and a teacher at the Carlisle Indian School, as an activist in turn attacking the CarliZitkala-Ša (Red Bird) (1876–1938), also known as Gertrude Simmons Bonnin, was one of the best-known and most influential Native Americans of the twentieth century. Born on the Yankton Sioux Reservation, she remained true to her indigenous heritage as a student at the Boston Conservatory and a teacher at the Carlisle Indian School, as an activist in turn attacking the Carlisle School, as an artist celebrating Native stories and myths, and as an active member of the Society of American Indians in Washington DC. All these currents of Zitkala-Ša’s rich life come together in this book, which presents her previously unpublished stories, rare poems, and the libretto of The Sun Dance Opera....

Title : Dreams and Thunder: Stories, Poems, and The Sun Dance Opera
Author :
Rating :
ISBN : 9780803299191
Format Type : Paperback
Number of Pages : 171 Pages
Status : Available For Download
Last checked : 21 Minutes ago!

Dreams and Thunder: Stories, Poems, and The Sun Dance Opera Reviews

  • Sara-Jayne
    2018-11-28 15:41

    This book is a collection of transcribed and translated folktales, original poetry, and the script of the Sun Dance Opera. Overall, I liked it well enough—but there were definitely bits that didn’t hold up for me. Zitkala-Ša’s poetry, for example, while it gave me a peek into Native American issues and struggles of the time (and sadly, today still), left a lot to be desired on a technical level. And reading the script of an opera is super weird, to be honest. It was an unique way to get an idea of Sioux culture, though (particularly in regards to courtship rules). My favorite part was undoubtedly the folktales. I firmly believe that reading folktales is one of the best ways to get an honest understanding of a new (to you) culture; values, dreams, world views—it’s all there.

  • Amanda Evelyn
    2018-12-12 14:52

    I feel this woman in her writing, wonderful, I want more!

  • Nicolas Lontel
    2018-12-11 16:41

    En voyant une vidéo circuler sur Internet sur Zitkala-Ša (nom de plume) comme étant la première femme des premières nations à écrire un opéra (en plus d'une grande implication au niveau légal pour la protection des premières nations), je n'ai pas pu m'empêcher d'aller jeter un coup d’œil à cette auteure.Ainsi que son titre l'indique, ce recueil contient des histoires (légendes Sioux), quelques poèmes et un opéra. Il s'agit d'une édition assez "savante" en ce sens que tous les textes sont préfacés d'au moins un ou deux paragraphes en plus d'extensives notes, références, bibliographie au début ainsi qu'une petite fortune critique à la fin. Ces notes éclairent définitivement le texte et certains éléments qui pourraient ne pas être compris par un assez large lectorat (je recommande aussi donc très fort de tout lire).Les légendes présentées dans ce livre ne sont probablement pas les légendes Sioux les plus connues rendant leur lecture unique. Le rôle du Décepteur (Trickster) dans certaines de ses légendes étonnera définitivement les gens habitués à des Trickster européens. Les légendes sont très courtes (environ 5 pages, parfois beaucoup moins) et variées (des récits d'origine à des récits magiques ainsi que des récits édifiants). Il s'agit de ma partie préférée du recueil.Suivent les poèmes. Souvent des légendes mises en poésie (surtout prose poétique), l'éditrice nous averti que ces derniers ne sont pas nécessairement très bons et je tend à être d'accord avec cette dernière. On dirait beaucoup une imitation de la poésie romantique européenne (ça l'est), mais cette imitation n'atteint malheureusement pas sa cible. Même le récit des poèmes est beaucoup moins intéressant que les légendes précédentes.Finalement, l'opéra, une des raisons principales de mon intérêt envers ce livre ne m'a pas vraiment déçu en ce sens que je sais que lire un opéra est probablement le pire moyen de le connaître. L'histoire est assez banale (pseudo-triangle amoureux qui finit par une fête) avec des éléments propres à la culture Sioux incluant des entractes de chants et danses et la Sun Dance finale qui ne viennent pas s'ajouter à l'opéra, mais sont vraiment joués séparément avant de revenir à l'opéra (c'est pour cela que je les qualifie d'"entracte"). Définitivement un opéra que j'irais voir toutefois. Malgré les différents niveaux stylistiques et qualités des textes, il s'agit définitivement d'un livre qui dépasse la simple curiosité littéraire ou un livre recueillant des textes d'une certaine importance historique; il s'agit aussi d'un livre nous introduisant à l'auteure, à plusieurs fragments de sa pensée et à ses textes. Les différentes "postface" nous invite justement à aller lire plus sur elle (donc ses mémoires et les textes qui ont été écrit sur elle). J'ai bien aimé!

  • Rachel Jackson
    2018-11-22 15:42

    My knowledge of Zitkala-Ša's writing ended up being considerably different than the things she actually wrote about and were included in this compilation of her work. From what I've read about the Yankton Sioux Dakota woman before, she wrote her memoirs of her time in boarding school and her life at the time, as a teacher and musician. In Dreams and Thunder, however, she only retold bizarre traditional stories and poetry, and her somewhat strange opera adaptation of a sacred ritual, "The Sun Dance Opera." I was impressed by none of it. Zitkala-Ša's story-writing style has the same bland tone that most myths and legends do, even though her previous writing that I'd read was much more interesting. Her poems were drab—even the editor notes poetry is not her strong suit–and "The Sun Dance Opera" was unreadable to me. I guess I've learned that I don't like Native American writers writing fiction or poetry so much as I like them writing memoirs.